Commentaire de critiques d’art sur ma peinture

Je vous livre le commentaire de deux critiques d’art sur ma peinture :

Don Angelico Surchamps Moine bénédictin, peintre, compositeur, critique d’art Fondateur des Editions du Zodiaque ( Art roman, musique, peinture)

« Motif : 1 Mobile d’ordre intellectuel, raison d’agir. 2 Sujet d’une peinture » . Voilà ce que dit le Robert au sujet de ce terme.

Lorsque Cézanne disait : « Je vais peindre sur le motif », il associait deux acceptations du mot. Car le motif était somme toute pour lui un simple prétexte , une raison de travailler. Mais il n’avait aucunement l’intention de s’en tenir à fixer sur la toile le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Du reste son cheminement est clair : de la Montagne Sainte-Victoire aux Rochers de Bibemus, il s’est adonné de plus en plus à la peinture, à la seule peinture, telle qu’elle s’imposait à lui.

Sans vouloir bien entendu comparer Laurent Veyretout au Maître d’Aix, il est clair que sa démarche est identique. Qu’il prenne pour thème les cascades, les villes ou le Mont Saint-Michel, il ne cesse de traduire ces réalités en tableaux., et tout simplement en tableaux.

C’est-à-dire qu’il tente d’établir une harmonie entre le dessin- un dessin très structuré, toujours très présent, accusé même- et la couleur, ce qui reste un équilibre difficile, tout comme, en musique, celui du contrepoint et de l’harmonie. Et cela en fonction d’un sujet, d’un thème parfaitement identifiable et défini.

Le dessin reste premier. N’oublions pas qu’il est, selon Ingres, « la probité de l’art ». Mais la couleur a son mot à dire, sans jamais vouloir entrer en conflit avec lui. Elle reste une humble servante, toujours docile à son maître.

Laurent Veyretout est encore jeune. Il serait bien présomptueux de prétendre deviner l’évolution future de son art. Mais il entend suivre sa route, honnêtement, calmement, sans ce soucier des sollicitations du jour. En cela , qui ne lui donnerait raison.

Frère Didier Benesteau, Responsable artistique du Centre d’Art Chrétien de l’Abbaye Blanche, 50140 MORTAIN

Dans l’œuvre picturale de Laurent Veyretout la recherche simple du plan et du volume soulignée par une écriture forte et de caractère nous invite à une détermination.

Par le contenu, il assouplit les rapports rigoureux de la structure et de la composition.

L’ensemble fait que son œuvre devient atmosphérique et sensible.